Rencontre Gouvernement -Sénat

Face aux anomalies constatées par des observateurs nationaux  et internationaux durant le processus électoral dernier, les Sénat a organisé une rencontre avec  les membres du Gouvernement concernés par l’organisation des élections, dirigés par le Premier Ministre Ntsay Christian, le lundi 26 novembre 2018 pour  trouver ensemble des solutions, afin d’éviter une éventuelle crise. La rencontre  a été dirigée par le Président du Sénat par intérim RANDRIAMBOLOLONA Mananjara et qui a eu lieu au Palais d’Anosikely.

Un Président de la République nait par  une élection transparente, libre, acceptée par tous a été l’objectif  devait  rappeler  le Président du Sénat par intérim.
L’utilisation du bulletin unique, le caché initié par la CENI et  l’utilisation de marqueur au lieu de stylo, l’imperfection constatée sur l’établissement de la liste électorale et  la non perception de la carte électorale pour tout publique, l’existence  d’urnes non transparentes, l’incohérence du fichier électoral et le fichier d’état civil sont, entre autres,  les lacunes relevées  durant l’élection présidentielle du 07 novembre 2018 dernier.

 Dans le but d’éviter des crises  suites à ces anomalies, les Sénateurs ont proposé  la révision de la liste électorale, l’annulation de l’utilisation du bulletin unique  sinon de le remplacer  par un bulletin unique à grand format, l’établissement de la liste électorale devrait être assuré par les Administrateurs civils devaient-ils également soulever. Le contrôle de la cohérence entre les fichiers état civil et le fichier électoral, afin de respecter la démocratie,  la CENI devrait être équipé des matériaux  performent, afin de pouvoir faire face aux éventuels  retards dans les collectes des résultats, et enfin l’élection ne  devrait pas s’effectuer durant les saisons de pluie. Telles ont été, entre autres, les recommandations des Sénateurs.

Quant au Premier Ministre, Chef du Gouvernement NTSAY Christian, il a  mis l’accent sur la neutralité de son Gouvernement qui a assuré avec beaucoup de volonté ses responsabilités au cours du dernier processus électoral. Il devait ensuite déclarer que le gouvernement qu’il dirige actuellement  continue à travailler avec acharnement pour que les prochaines élections se passent dans la sérénité, l’apaisement, ainsi,  le prochain Président élu soit accepté par tous.